Tout d'abord, voici la coursive centrale du poste d'équipage de la 4ème compagnie sur le Clémenceau. Cette compagnie était la compagnie du service des transmissions, elle comprenait les transfilistes dont je faisais partie, les radios, et les transmetteurs

On peut distinguer de chaque coté de cette coursive, des rideaux de couleurs rouge et bleu. Derrière ces rideaux, sont disposées les banettes des marins, au nombre de douze par travée.

Voici d'ailleurs l'intérieur d'une de ces travée ou nous sommes en train de boire le café. On distingue parfaitement les douzes couchages disposés en quatre groupes de trois bannettes superposées.

Cet espace nous tenait lieu de refuge et chacun décorait à son gout sa petite cellule. Ici vous pouvez vous rendre compte que nous étions déjà passé à Tahiti, car les rideaux individuels (non existant normalement) sont réalisé à l'aide de tissu Paréo.

Voici la bannette qui m'était dévolue, comme vous pouvez le remarquer, rien n'y manque.... Radio, cigarettes, mp3... euh pardon magnétophone, éclairage, aération .... et peut-être quelques zébulons, qui sait ces bêtes là sont invisibles.

Comment ? ... Vous ne savez pas ce que sont les zébulons ?.... Alors je vous engage à visiter ce site :

Ici c'est la partie commune du poste, nous disposions de trois tables, d'une fontaine réfrigérante, d'une télévision qui en mer nous diffusait des films et des informations émises depuis un studio à bord. A terre en France bien évidemment nous avions les programmes nationaux.
Je ne me rappelle pas les noms des marins qui sont présent ici, si vous vous reconnaissez ou si vous reconnaissez quelqu'un, n'hésitez pas à m'écrire un petit mot à l'aide de ce formulaire

Un autre vue de la partie commune ..... avec là encore deux marins que je reconnais très bien mais dont les noms ont désertés mon esprit.

Je pense me rappeler que le nounours avait été gagné à l'occasion d'une virée à Disneyland... hum pas vraiment sûr... mais bon.

Si quelqu'un a une idée....

Sur la photo de gauche deux copains dont je me souviens des noms, il s'agit de Mérour à gauche et Dupouy à droite

Et sur la photo de droite, c'est votre serviteur.....

Mon dieu que le temps passe ......

Lui c'était un gars qui était originaire du côté de Bayonne
Plus exactement un village appelé Anglet.... je ne suis pas sûr de l'orthographe

Encore deux copains dont le noms m'échappe.....

Les Gars si vous vous reconnaissez.....

Encore votre serviteur...
Une autre vue de ma banette

Ci dessous, deux vues de la cafétaria. Pour les personnes qui ne connaîtraient pas, vous pouvez remarquer que les sièges sont solidaires des pieds de tables, cela permettait de ne pas verser lors de fort roulis, les tables étant églalement solidaires du sol. Les plateaux repas étaenit dimensionnés de telle sorte que quatre plateaux remplissent totalement la surface de la table.

Le problème était le matin, au petit déjeuner. Il n'y avait pas de plateau et bon nombre de bol de café se sont retrouvés renversés sur le sol à cause de la surface de la table qui était glissante et du rebord censé arreter les objets, ce rebord contribuait bien plus au basculement du bol. Le truc était de prendre une petite boule de mie de pain bien malaxé et de la coller sous le bol, ainsi plus de glissements intempestifs...... mais voilà, les premiers temps on ne le savait pas......